Siège principal

Bd du Douzième de Ligne 1, 4000 Liège

 Contact :
Urgences (UMPS) -Unité de crise : 04 321 85 31
Liaison alcool : 04 321 74 32

Unité de Crise Assuétude

  • 4 lits d’hospitalisation intensive
  • 2 critères concomitants : consommation de produits (intox, abus, dépendance) et notion crise.
  • Maximum 5 jours d’hospitalisation
  • Accès au départ de l’UMPS avec triangulation équipe de l’unité de crise et détermination d’objectifs à l’hospitalisation
  • Absence de liste d’attente, pas de réservation de lit possible pour garantir un turn over
  • Projet court et spécifique, pas de prolongation d’hospitalisation possible, (ne sert pas de « salle d’attente » à d’autres hospitalisations plus longues )
  • Contact téléphonique préalable des partenaires qui souhaitent orienter vers l’unité de crise

Depuis 2002, l’unité de crise accueille des usagers consommateurs de substances psychoactives (abus et dépendances) en crise.
Un des objectifs premiers du projet était de faciliter l’accès aux structures de prise en charge d’un public fréquentant régulièrement les services d’urgences et ayant des difficultés à s’insérer dans des circuits de soins adaptés.
De même,  assurer la continuité des soins post-hospitaliers via l’introduction d’un case management est une des finalités du projet.
Il s’agit donc d’offrir un traitement court et intensif à ces usagers consommateurs de psychotropes axés sur l’accrochage au réseau de soin.
Le CHR s’est investit dans le projet en veillant à articuler au mieux l’accueil en urgence, l’accès à l’unité de crise et la mise en place d’une prise en charge adaptée au long cours.
Le travail effectué dans cette unité a toujours été sous-tendu par trois principes fondamentaux :

  • La notion de territorialité
  • La valorisation des ressources résiduelles
  • La notion de prise en charge globale et intégrée.

Urgences médico-psycho-sociales (UMPS)

Territoire : Ville de Liège.
La mission de l’urgence est d’accueillir de manière inconditionnelle, neutre et bienveillante toute personne se présentant spontanément ou adressée par les partenaires du réseau en l’abordant dans sa dimension bio-psycho-sociale.
Cette approche globale se base sur l’élaboration d’un diagnostic complet et la mise en place d’un projet de soin adapté en tenant compte de tous facteurs médicaux, psychologiques et sociaux problématiques.
Cette démarche permet d’identifier les besoins, les ressources et les limites  du patient.
Une attention particulière est portée à l’évaluation

  • de l’état somatique
  • de la vulnérabilité individuelle,
  • des éléments susceptibles de compromettre l’insertion sociale
  • de l’exposition au risque de précarisation voire d’exclusion sociale
  • de la consommation de psychotropes

Il s’agit de participer à l’accompagnement de ces personnes en détresse psycho-sociale et plus précisément lors de ce moment clé que constitue le passage de l’urgence à l’insertion ou la réinsertion.
Dans la prise en charge aux urgences sont mis à disposition :

  • une équipe pluridisciplinaire permettant de porter des regards croisés sur chaque situation
    • psychologue
    • médecin somaticien
    • médecin psychiatre
    • infirmier
    • assistant social
  • des moyens logistiques associés :
    • salle d’urgence générale et hospitalisation provisoire avec monitoring (max 24h)
    • pharmacothérapie pour prise en charge somatique et psychiatrique

Liaison-alcool

La Liaison-alcool a pour vocation l’amélioration de la prise en charge des personnes hospitalisées ayant une consommation problématique d’alcool. Pour ce faire elle à plusieurs rôles :
1.    soutenir et former le personnel soignant afin d’augmenter la qualité de la prise en charge des patients.
2.    développer le travail avec le réseau liégeois de soin spécifiquement au niveau de problèmes éthyliques.
3.    s’entretenir avec les patients et/ou leur proches dans le but de les aider dans leur projet post-hospitalier, de les orienter vers d’autres structures, de les soutenir.

Comment avoir une aide de la liaison-alcool ?

La Liaison-alcool intervient uniquement à la demande du médecin interniste pour un patient hospitalisé. Ce patient pourra poursuivre le suivi psychologique en ambulatoire après son hospitalisation.  La Liaison-alcool n’est donc accessible que pendant et après une prise en charge au sein du CHR.

Au niveau pratique

La prise en charge par la Liaison-alcool est gratuite.  Elle est assurée par un psychologue uniquement le mardi et jeudi de 8H30 à 13h et le mercredi de 8h30 à 16h.

Documents à télécharger

Un nouvel outil concernant l'offre d'aide et de soins relative aux jeu d'argent est en phase de finalisation.  Il sera bientôt disponible en version papier et téléchargeable sur le site du RéLiA.